Pour Ecolo-Groen, le témoignage de six Soudanais relayé aujourd’hui dans Het Laatste Nieuws est édifiant. Ceux-ci ont été renvoyés de Belgique vers leur pays, où ils ont été arrêtés et torturés. Le Secrétaire d’Etat Theo Francken (N-VA) avait en effet invité une “mission d’identification” du Soudan pour aider à reconnaître des ressortissant de ce pays, ce que les Verts avaient alors dénoncé avec force. “Maintenant que nous en voyons les résultats, cette initiative irresponsable apparaît comme une monumentale faute de jugement de Theo Francken. Ces rapatriements vers le Soudan, ou vers toute autre dictature, doivent immédiatement s’arrêter et le Gouvernement doit s’expliquer au Parlement,” estime le Député fédéral Ecolo Benoit Hellings.

Pour rappel, en octobre 2017, le Secrétaire d’Etat Theo Francken avait invité une délégation de fonctionnaires soudanais, des hommes de main du dictateur Omar el-Béchir, lui-même poursuivi par la Cour pénale internationale pour génocide. Il apparaît aujourd’hui que les Soudanais renvoyés vers leur pays par la Belgique, en collaboration avec les sbires d’el-Béchir, ont été torturés à leur arrivée au Soudan. “En Belgique, la délégation soudanaise disposait de la liberté la plus totale et faisait ce qu’elle voulait de ses ressortissants: aucune présence d’interprète, aucun contrôle de la part des autorités belges lors des auditions. Les droits de ces personnes ont été complètement bafoués. La question qui se pose maintenant est celle de la responsabilité de la Belgique par rapport à ces personnes torturées à cause de la négligence de son Gouvernement,” ajoute Benoit Hellings.

Pour Ecolo-Groen, il est évident que la ligne rouge est dépassée. “Ces violations des droits humains dans notre pays sont inadmissibles. Ces missions d’identification qui impliquent des polices politiques sont totalement incroyables, surtout lorsque celles-ci agissent sans la présence des autorités policières belges, sur le territoire national ! La faute commise par Theo Francken est lourde et ceci ne peut pas rester sans conséquences. Ecolo-Groen appelle le Premier Ministre Charles Michel (MR), qui a politiquement validé cette mission de reconnaissance soudanaise, à prendre attitude. Et vite,” conclut Benoit Hellings.

Share This