Durant près de 5 ans, le Gouvernement MR-NVA a fait le pari que les Belges n’étaient pas mobilisés par les enjeux climatiques pour lui-même s’en détourner allègrement. Entre les voitures salaires, le définancement de la SNCB et l’absence de Pacte Energétique, les grandes déclarations annuelles du Premier Ministre lors des conférences sur le Climat ne peuvent faire oublier sa désinvolture du quotidien.

Mais aujourd’hui, les Belges ont montré qu’ils étaient mobilisés et concernés. Ils ont manifesté pour demander qu’on en finisse de jouer avec leur avenir et celui des leurs enfants.

« L’immense succès de la Marche pour le Climat montre à quel point les citoyens réclament avec force une transition écologique et solidaire. Une telle mobilisation pour le climat, c’est du jamais vu », analysent Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet, qui poursuivent : « dès le lendemain du 26 mai, il faudra rompre définitivement avec le XXième siècle, qui fut sans conteste l’ère du tout au fossile, et entrer dans le XXIème siècle. Notre objectif : réduire les émissions de CO2 de 95 % d’ici 2050. Nous avons des solutions » !

Mais dans l’immédiat, les Verts demandent que le Gouvernement Fédéral inverse ses priorités. Il y a urgence pour que la Belgique rejoigne le groupe des pays ambitieux qui, à la COP 24, vont exiger un rehaussement rapide des objectifs, pour arriver à une diminution des émissions de CO2 de 55 % dès 2030. « Le ‘business as usual’ n’a plus sa place en Europe », concluent les Coprésidents.

Share This