L’objectif ? Financer une promesse électorale socialiste : l’engagement de professeurs de remédiation au détriment d’une autre promesse socialiste : le renforcement de l’encadrement différencié ! Sous la pression des écoles et des syndicats de l’enseignement, le gouvernement PS-CdH a effectué une micro marche arrière : les moyens seront réorientés vers l’engagement de personnel dès la rentrée 2015-2016.

« Aujourd’hui, le rapport de l’inspection ne lève pas nos craintes : le gouvernement PS-cdH fait fausse route. L’inspection demande une vraie évaluation et les secteurs et les écoles demandent que les moyens soient maintenus. Le PS retourne sa veste, puis la retourne encore. Pourtant la Ministre persiste et signe : une part de ces moyens devront être affectée à l’engagement de personnel à la rentrée 2015 et une nouvelle réforme verra le jour dès 2016. C’est une fois encore aux écoles à adapter leurs projets aux réformes ! » s’indigne Barbara Trachte, députée Écolo à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

« La farce a assez duré. Depuis décembre, nous exigeons que les moyens soient garantis et qu’une réelle évaluation, sérieuse, soit menée avant d’imposer de nouvelles réformes aux écoles. Les directeurs d’établissement et les enseignants en ont assez des annonces de réformes permanentes, des revirements ainsi que de la lâcheté des socialistes, qui se cachent derrière la Ministre dans ce dossier », conclut la députée, qui exige que la Ministre renonce à son projet d’arrêté.

Share This