Actualités

Actualité

La loi climat entame sa route à la Chambre. Un vote avant la fin de cette législature est possible !

La loi climat entame sa route à la Chambre. Un vote avant la fin de cette législature est possible !

Suite au travail réalisé par des universitaires francophones et néerlandophones sur une ‘loi spéciale climat’ prête à l’emploi, Ecolo et Groen avaient pris le relais politique en déposant, dès vendredi dernier, une proposition de loi à la Chambre.

Pour les écologistes, cette Loi Climat est la concrétisation logique des appels qui résonnent de plus en plus forts dans la société : « Chaque semaine, des milliers de jeunes quittent leurs classes pour manifester pour davantage d’ambitions. Dernièrement, les marches pour le climat ont rassemblé des dizaines de milliers de citoyens. Cette Génération Climat réclame des actes politiques forts, et ne se satisfera plus d’intentions et de belles promesses. Nous devons les entendre. Et surtout, nous pouvons répondre à leurs revendications légitimes grâce à cette loi climat », commentent les coprésidents d’Ecolo Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet.

La loi climat introduite par les écologistes vient d’être prise en considération à la Chambre, et sera traitée en urgence. Concrètement, elle s’articule autour de trois axes principaux, avec des objectifs ambitieux et contraignants.

En premier lieu, des objectifs chiffrés, qui permettent une trajectoire ambitieuse : une réduction des gaz à effet de serre à hauteur de 55% en 2030 et de 95% en 2050. Ces perspectives sont un pas nécessaire pour respecter l’accord de Paris. Ensuite, la proposition de loi prévoit un rendez-vous annuel pour qu’un rapport soit systématiquement rendu au Parlement, afin de suivre efficacement l’évolution et l’avancement des politiques mises en place. Enfin, la loi prévoit des points organisationnels, afin que la concertation soit mieux structurée à l’avenir entre les diverses composantes de la Belgique.

« Il y a urgence. La forte mobilisation citoyenne montre qu’une partie importante de notre société a conscience des enjeux. Le monde politique doit s’en montrer à la hauteur. Suite à l’introduction de notre proposition de loi, certains partis ont annoncé leur volonté de la soutenir. D’autres restent malheureusement encore à la traîne, mais nous espérons pouvoir les convaincre de rejoindre le camp des partis tournés vers l’avenir. La proposition a été prise en considération aujourd’hui en séance plénière de la Chambre et l’urgence lui a été octroyée. C’est une première étape importante. Nous pouvons désormais y travailler rapidement, pour qu’elle soit votée avant la fin de cette législature. Il n’y a plus de temps à perdre ! » concluent Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet.