Justice sociale, pauvreté et précarité

  • Proposition 1

    Augmenter les allocations sociales jusqu’au seuil de risque de pauvreté.

  • Proposition 2

    Automatiser un maximum de droits sociaux pour lutter contre le non-recours aux aides pourtant dues.

  • Proposition 3

    Instituer un crédit d’impôt pour les bas salaires.

  • Proposition 4

    Supprimer le statut de cohabitant et avancer vers l’individualisation des droits.

  • Proposition 5

    Systématiser l’approche « Housing first » et soutenir les projets innovants (ex : habitats légers qualitatifs) pour lutter contre le sans-abrisme et les expulsions sans relogement. Rendre effectif le revenu d’intégration de rue.

  • Proposition 6

    Reconnaître des droits sociaux et une allocation de remplacement pour les aidants proches.

  • Proposition 7

    Lutter contre la précarité énergétique en basant le tarif social sur le revenu (et non plus sur le statut) et en assurant la fourniture d’un service minimum.

  • Proposition 8

    Lancer un plan national de lutte contre la précarité dans l’accès à l’eau en veillant notamment à généraliser la facture mensualisée et en mettant en place une fourniture minimale garantie et un tarif « fuite » facile d’accès.

  • Proposition 9

    Rendre gratuit l’accès aux cantines scolaires pour les enfants des ménages à faible revenu et rendre abordable les activités extrascolaires par un financement régional.

  • Proposition 10

    Revoir la réforme des allocations familiales pour la rendre plus juste.

  • Proposition 11

    Augmenter le salaire minimum jusqu’à 14 euros/heure, 2300 euros/mois brut pour un temps plein et le lier à l’augmentation du salaire médian.

  • Proposition 12

    Augmenter le nombre de places en milieu d'accueil de qualité, accessibles financièrement pour tous les parents et assurer un taux de couverture minimum dans chaque commune.

Découvrir également… Pension et vieillissement