La plupart des banques utilisent une partie de notre épargne pour soutenir les entreprise du secteur des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz).

Comment ? En y réinvestissant notre argent dans l’achat d’actions, d’obligations et autres investissements.

Faites le test : www.scandesbanques.be

(Moyenne des résultats de l’analyse des investissements des banques sur 8 grands thèmes, tels le changement climatique, les droits humains et l’évasion fiscale – source: www.scandesbanques.be)

Les énergies fossiles sont la principale cause du dérèglement climatique.

Nous pouvons agir en faisant pression sur nos banques pour qu’elles désinvestissent des énergies fossiles et se tournent vers les énergies renouvelables.

Comment agir ? En envoyant ce message à votre banque !

Madame, Monsieur,

En tant que citoyen(ne) concerné(e) par le dérèglement climatique, je suis de près le mouvement, notamment lancé par des ONG, qui encourage les banques à abandonner les combustibles fossiles.

En tant que client(e) de votre banque, je suis profondément préoccupé(e) par le fait que vous continuiez à investir dans les combustibles fossiles, malgré des preuves manifestes indiquant que ces derniers ont des effets négatifs sur notre climat.

L’enjeu du réchauffement climatique nous concerne tous et ce n’est qu’ensemble, chacun à notre niveau, que nous pourrons limiter ce réchauffement climatique à 2°C, comme le prévoient les accords de Paris.

Par ailleurs, toute une série d’acteurs de premier plan envisagent l’hypothèse d’une ‘bulle de carbone’. Parmi ceux-ci figurent les gouvernements du G20, l’initiative ‘Carbon Tracker‘ et de nombreux professeurs enseignant dans des universités prestigieuses, comme l’Université d’Oxford. Les différentes analyses suscitent un débat croissant sur les risques financiers systémiques liés à l’éventuel effondrement des valeurs liées à des combustibles fossiles surévalués, qui se produira le jour où les gouvernements décideront de réglementer afin de parer à un dérèglement climatique catastrophique.

Alors que 85 % des belges se disent préoccupés par le changement climatique, je pense que si ma banque annonçait qu’elle retirait l’argent de ses clients des actions liées aux combustibles fossiles, et qu’elle allait investir de manière croissante dans les sources d’énergie renouvelables, elle enverrait par là même un formidable message.

Je tiens à être fier/fière de la banque dont je suis client(e), et du fait que celle-ci fasse en sorte que mon argent serve l’économie de l’avenir. Beaucoup de grands
groupes, d’entreprises et d’universités ont déjà entrepris cette transition.

En décidant de mettre fin à la dépendance à l’égard des combustibles fossiles, vous pourrez amplifier véritablement le mouvement et engager notre économie sur la voie du progrès.

Vous remerciant sincèrement par avance de l’intérêt que vous témoignerez à
ma demande, j’attends avec impatience de lire votre réponse à cette question très
importante et urgente, et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Par mail

Copiez-collez le texte du courrier par e-mail ou via le formulaire de contact du site web de votre banque :

→ BNP 

→ Belfius

→ ING

→ KBC

Sur Facebook

Copiez-collez le texte du courrier sur le mur de votre banque :

→ BNP

→ Belfius

→ ING

→ KBC

 

Commentaires

Commentaires

Share This