Alimentation et agriculture

Consulter nos propositions

Circuits courts contre circuits longs

À l’heure où l’industrialisation de l’alimentation allonge les filières au mépris de la planète et de la qualité du contenu de nos assiettes, il est temps d’inverser la vapeur et de mettre en place un système alimentaire sain, local, équitable et bon marché.

Des idées à l'action

  • Portrait de Ingrid Parmentier

    Ingrid Parmentier

    Députée bruxelloise

    Voir le profil
    Portrait de Jean-Philippe Florent

    Jean-Philippe Florent

    Député wallon, Député au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles

    Voir le profil
  • Portrait de Anne Kelleter

    Anne Kelleter

    Députée wallonne

    Voir le profil
    Portrait de Hélène Ryckmans

    Hélène Ryckmans

    Députée wallonne, Députée au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles, Sénatrice

    Voir le profil
  • Portrait de Barbara de Radigues

    Barbara de Radigues

    Députée bruxelloise

    Voir le profil

Nos 8 propositions

  • Proposition 1

    Initier une Alliance « Emploi - Alimentation » qui accélère la transition vers une alimentation durable et l’agroécologie favorisant la santé des populations et le respect des écosystèmes, tout en développant l’emploi local.

  • Proposition 2

    Promouvoir l’agriculture biologique par la mise en place d'une TVA dégressive et ramenée à 0% pour tout produit non-transformé, certifié bio ou par un système de garantie participative.

  • Proposition 3

    Dans l’ensemble des marchés publics en matière d’alimentation (en particulier dans les crèches, écoles et maisons de repos), fournir au plus tard en 2022 des repas issus de circuits courts dont au moins 50% de produits provenant de l’agriculture biologique ou en transition et 100% à l’horizon 2030.

  • Proposition 4

    Développer des ceintures alimentaires de qualité et de proximité autour de chaque grande ville.

  • Proposition 5

    Réduire le gaspillage alimentaire de 50% à l’horizon 2025 et 75% à l’horizon 2030.

  • Proposition 6

    Interdire progressivement l’usage de tout pesticide en Belgique, en priorité ceux qui contiennent des perturbateurs endocriniens. Au niveau belge comme au niveau européen, mettre fin à l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate et revoir en profondeur les procédures d’autorisation des pesticides.

  • Proposition 7

    Au niveau européen, et dans toutes les instances concernées, promouvoir une réforme de la PAC assurant la transition vers l’agroécologie.

  • Proposition 8

    Réformer l’AFSCA pour la replacer sous la tutelle du Ministère de la Santé et différencier le contrôle des activités artisanales du contrôle des activités industrielles.

Vous avez envie de vous engager avec Ecolo ?

Découvrir comment
Personnes collaborant devant un ordinateur