Avec une telle densité de population et des niveaux de pollution de l’air aussi élevés, Bruxelles doit prendre des mesures pour mieux protéger sa population des conséquences d’une trop grande présence de la voiture. Parmi celles-ci, la réduction de la vitesse à 30km/h sur l’ensemble de son territoire est une solution qui doit permettre tout à la fois de réduire les risques d’accident avec les usagers dits faibles, en particulier les enfants, plus exposés, diminuer les niveaux de pollution de l’air mais également sonores et encourager les modes de déplacement actifs.

Les écologistes Bruxellois proposent d’avancer résolument dans cette direction. Ils invitent les autres parts à les rejoindre pour une meilleure qualité de l’air et de vie en ville.

Share This