Actualités

Actualité

Explosion à Beyrouth : Ecolo appelle à une solidarité matérielle et financière envers la population libanaise

5 août 2020
Explosion à Beyrouth : Ecolo appelle à une solidarité matérielle et financière envers la population libanaise

Toutes les pensées des écologistes sont aujourd’hui à Beyrouth. Ils expriment leur plus grande solidarité envers la population libanaise endeuillée, après la terrible explosion dans le port de la capitale hier, qui a provoqué la mort d’au moins 100 personnes et des dégâts immenses, pour un pays déjà en énorme souffrance. Les Verts appellent la Belgique et la communauté internationale à une solidarité à la hauteur de ce drame.

Julie Chanson, députée fédérale Ecolo appelle l’État belge à déployer une aide matérielle, humaine et financière, notamment à travers l’envoi d’une mission B-FAST (Belgian First Aid & Support Team). « Notre capacité et expertise face à de telles situations d’urgence ne sont plus à démontrer. La Belgique a une longue expérience de soutien et de collaboration au Liban. Nous appelons à poursuivre cette relation et à déployer une mission humanitaire au plus vite afin d’apporter une aide adéquate sur les lieux de l’explosion. Nous encourageons le Ministre Goffin et l’ensemble du Gouvernement à concrétiser leurs déclarations au sujet de cette aide à apporter au Liban! », commente-t-elle.

Cet événement tragique intervient dans un pays déjà durement frappé par la violence et traversé par de nombreuses crises : « Avant ce drame, le Liban était durement touché par l’une des pires crises socio-économiques et politiques jamais connue. Près de la moitié de la population vit aujourd’hui dans la plus grande pauvreté en raison, notamment, de la dépréciation de sa monnaie et de l’inflation galopante », explique Simon Moutquin, député fédéral Ecolo en charge du Moyen-Orient. « La corruption, les crises politiques à répétition, l’inflation et, depuis quelques mois, le Covid-19, ont épuisé les Libanaises et les Libanais. L’ajout de cette catastrophe risque de faire perdre espoir au peuple libanais, qui fait pourtant preuve d’un remarquable courage depuis des mois. La solidarité belge et internationale doivent être à la hauteur de cette situation dramatique! ».

Simon Moutquin appelle ainsi la Belgique à plaider pour plus de solidarité européenne. « Réunis lors de la conférence CEDRE (Conférence Économique pour le Développement, par les Réformes et avec les Entreprises) en 2018, les créanciers internationaux ont toujours conditionné le déblocage de crédits nécessaires à des coupes budgétaires et des privatisations de secteurs essentiels. Aujourd’hui, l’urgence est de montrer notre solidarité à la population libanaise, en apportant une aide financière massive et non-conditionnée. Nous souhaitons que le Gouvernement belge porte d’urgence cette demande au plan international. C’est une question de survie pour le peuple libanais », conclut Simon Moutquin.