La presse de ce matin révèle que la taille moyenne des fissures constatées à Doel passe de 12mm à 15,5mm et à Tihange de 13,4mm à 14,8mm; mais surtout que la taille maximale mesurée de ces fissures passe à Tihange de 3,8cm à 6,2cm et de 6,8cm à 9,1cm à Doel !

“Il y a 8 jours, nous apprenions que le nombre de fissures était de 60% plus important que ce qui était jusqu’à présent annoncé. Ce weekend nous apprenons que la taille de ces fissures est aussi bien plus importante qu’initialement annoncé. Et la semaine prochaine, qu’allons-nous apprendre encore ? Il est temps qu’Electrabel et l’Agence fédérale de Contrôle Nucléaire fassent toute la clarté ! On ne peut pas, une nouvelle fois, redémarrer ces réacteurs sur base d’informations lacunaires” estime Jean-Marc Nollet, chef de groupe ECOLO-Groen à la Chambre.

“On ne peut pas jouer avec la sécurité nucléaire” complète son Collègue Kristof Calvo: “Le ministre Jambon doit faire toute la clarté sur les informations déjà collectées et celles qui doivent encore l’être. S’il y a le moindre risque, ces centrales doivent fermer définitivement”.

Faisant lien avec la conférence de presse qu’ils ont tenue cette semaine, les écologistes insistent pour que le gouvernement reprenne la main dans ce dossier. Cela fait plus de 2 ans et demi que des études sont effectuées. “Il est maintenant temps que le gouvernement fixe une deadline et exige d’Electrabel qu’il remette ses conclusions. Ce n’est pas la multiplication des études qui va refermer les fissures…” ponctue Jean-Marc Nollet.

Son collègue Calvo pointe lui déjà son regard sur le prochain rendez-vous: “Electrabel doit justement venir s’expliquer ce mercredi à la Chambre en sous-commission “sécurité nucléaire”. Ce sera l’occasion pour les écologistes d’évoquer toutes les questions qui se posent autour de ce dossier, mais aussi autour de l’ensemble des aspects “sécurité” dans nos centrales nucléaires”.

Et les députés écologistes de conclure en cœur : ” Nos centrales vieillissent mal. Il faut être plus vigilants que jamais. Cela passe d’abord par la transparence complète, ensuite par de vraies décisions”.

Share This