Ecolo soutient le secteur des aides familiales et des services à domicile qui manifeste aujourd’hui à Namur et partage ses préoccupations.

Si les écologistes soutiennent le principe d’une assurance autonomie, les Verts se montrent critiques face au modèle proposé par le Gouvernement Wallon, c’est-à-dire une cotisation forfaitaire de 50€/an, une offre limitée et des menaces à la fois pour le secteur et pour les bénéficiaires.

En effet, le projet d’assurance autonomie tel imaginé par la Ministre Gréoli (cdH) limite le soutien aux personnes selon des critères principalement sanitaires. Un grille, appelée « BelRai » sera utilisée pour déterminer qui peut bénéficier des services d’aide familiales. « Or, cette grille ‘sanitaire’ et très peu ‘sociale’ risque d’exclure du bénéfice de la future assurance autonomie de nombreux bénéficiaires actuels des services des aides familiales. Leur proportion est estimée à 30 % par le secteur, c’est énorme ! » commente le député wallon Ecolo Matthieu Daele. « Si ces personnes veulent continuer à bénéficier de ces services, ils devront payer le prix plein, soit 35/h au lieu des 7h/h environ actuels. Cela va devenir impayable pour un grand nombre de personnes alors que ces aides à domicile représentent un réel soutien pour leur autonomie individuelle, ce qui devrait être le but poursuivi », poursuit Matthieu Daele.

Ecolo rappelle que les tâches qui peuvent être effectuées par les aides familiales sont multiples. Elles concernent tant la vie quotidienne (accompagnement des enfants, des personnes âgées, malades ou handicapées, déplacements extérieurs, préparation des repas…), que l’aide sanitaire (hygiène, confort et sécurité des personnes…), relationnelle (écoute, identification des difficultés…), sociale (organisation du budget, démarches administratives…) ou éducative (conseils d’hygiène de vie, adaptation du logement, soutien aux familles…).

La réforme proposée par la Ministre cdH risque de transformer profondément le métier des aides familiales, en les limitant à leur rôle sanitaire. « Exit donc les rôles éducatif, social, relationnel et de soutien au quotidien. Les aides familiales risquent de se transformer demain en car-wash humains. Ce n’est pas notre vision de l’autonomie. Ce n’est pas notre vision du respect des personnes dans leur réalité. J’interpellerai à nouveau la Ministre Gréoli prochainement au Parlement de Wallonie en ce sens, en l’exhortant une nouvelle fois à proposer une assurance autonomie forfaitaire et respectueuse à la fois des bénéficiaires et des travailleurs du secteur », conclut Matthieu Daele.

 

Intéressé(e) par le sujet? Une réflexion sur le rôle de l’aide familiale au sein des familles, par une ancienne aide-famililale est à découvrir ici: http://virton.ecolo.be/2018/04/17/aide-familiale-un-metier-a-redecouvrir/

Commentaires

Commentaires

Share This