La majorité provinciale liégeoise sortante, PS et MR, annonce aujourd’hui sa reconduction, malgré des résultats en baisse aux récentes élections suite à leur implication dans le scandale Publifin.

Dans le même temps, le journal L’Avenir et son personnel sont sous pression, conséquence de la ‘gestion’ et de la stratégie de pourrissement de Nethys, son propriétaire. Ecolo appelle dès lors le futur conseil provincial de Liège à prendre ses responsabilités et montrer sa volonté à prendre un virage vers une meilleure gouvernance en soutenant la motion des écologistes invitant à sortir de L’Avenir de Nethys.

« Encore cette semaine au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, notamment en réponse à l’interpellation de mon collègue Stéphane Hazée, les partis traditionnels se sont dits préoccupés par le futur du journal L’Avenir. Le Ministre Marcourt (PS) a déclaré que des options juridiques existaient pour sortir L’Avenir de Nethys », commentent Muriel Gerkens et Marc Hody, coprésidents provinciaux Ecolo à Liège. « La motion que nous déposons permet d’avancer en ce sens, et ainsi de prendre les mesures concrètes et nécessaires pour sauvegarder l’emploi et le pluralisme de la presse, si essentiel à la démocratie », ajoutent-ils.

Ecolo rappelle que Nethys est une organisation à capitaux publics à 100 % et qu’il est dès lors possible d’agir. « Il est clair que Nethys n’a pas exercé correctement son rôle vis-à-vis de L’Avenir. Comment expliquer alors que le journal était rentable jusqu’à sa reprise par Nethys ? Comment justifier en être arrivé là ? Comment accepter de ne pas agir dès aujourd’hui ? Nous pouvons et devons le faire. Et nous appelons donc nos collègues présidents provinciaux, Jean-Claude Marcourt (PS), Alda Gréoli (cdH) et Daniel Bacquelaine (MR) à se mobiliser à nos côtés pour voir notre motion adoptée », concluent Muriel Gerkens et Marc Hody.

 

Share This