Notre protection sociale, basée sur les modèles de travail salarié, de famille traditionnelle et un besoin de croissance économique perpétuelle, est en décalage avec les évolutions de notre société et ne tient pas compte des limites écologiques de notre planète.

 

> Retour en image et en son sur notre Ecolab Revenu de base

 

Familles recomposées, colocation, habitat intergénérationnel, habitat solidaire,…. ces nouvelles formes se sont multipliées. Mais notre système de protection sociale ne s’est que timidement adapté. Le monde du travail rencontre lui aussi de profondes mutations : automatisation des tâches, délocalisation, hybridation des statuts et des parcours, activités complémentaires, impact du numérique et de la robotisation, etc.

Face à ces changements, il est temps de passer à un modèle de protection sociale plus plus solidaire et plus durable. Parmi les propositions sur la table pour repenser nos solidarités, il en est une particulièrement audacieuse et novatrice qui suscite de nombreux débats : le revenu de base, inconditionnel, individuel et universel qui garantit à chacun un revenu, quelle que soit sa situation professionnelle ou familiale…

Vidéo – 3 clichés sur le revenu de base

Retour sur notre Ecolab revenu de base

1. Points de vue sur le revenu de base

  • Philippe Van Parijs, philosophe et économiste (UCL)
  • François Denuit, chercheur au Cevipol (ULB) & University of Warwick
  • Anne Rakovsky, assistante sociale
  • Eric Clemens, philosophe (FUSL) et écrivain
  • Marc-Antoine Sabaté, chercheur au Centre de théorie politique de l’ULB

2. Quelle application en Belgique ?

  • Un revenu de base à 600 € : projet global et étapes de court terme, par Philippe Defeyt, économiste et ancien président du CPAS de Namur
  • La proposition Defeyt : illustrations des effets redistributifs, par Kim Evangelista, conseiller économique d’Ecolo

3. Réactions aux propositions

Panel de la société civile :

  • François Perl, Directeur Général du Service des Indemnités – INAMI
  • Marie-Hélène Ska, Secrétaire générale de la CSC
  • Estelle Ceulemans, Directrice des Services syndicaux, Centrale Générale (FGTB)
  • Clarisse Ramakers, directrice du service d’études de l’Union des Classes Moyennes (UCM)
  • Yves Martens, animateur du Collectif Solidarité contre l’exclusion

Panel politique :

  • Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi (PS)
  • Meyrem Almaci, présidente de Groen
  • Georges-Louis Bouchez, délégué général du MR
  • Patrick Dupriez, Coprésident d’Ecolo

17h30 : Conclusion par Olivier De Schutter, membre du Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU.

> 14 raisons pour un revenu de base

 

> La proposition Defeyt

 

Commentaires

Commentaires

Share This