Les médias font écho ce matin que plusieurs enquêtes, de l’inspection du travail et de l’inspection sociale, avancent désormais de manière coordonnée pour trancher sur le statut des coursiers à vélo Deliveroo. L’objectif est d’analyser s’il existe un lien de subordination entre l’entreprise et sa main-d’œuvre afin de déterminer si ces coursiers doivent être considérés comme employés ou indépendants, au regard de la loi belge. Ecolo-Groen soutient ces enquêtes. Les écologistes sont en effet convaincus que les livreurs Deliveroo sont traités en tant qu’indépendants de manière abusive, avec des conditions de travail au rabais inacceptables.

(C) Reporters

« A court terme, des solutions existent dans la législation belge actuelle. Il n’y a pas de raison de traiter les coursiers Deliveroo différemment de coursiers actifs dans d’autres secteurs d’activités. Des contrats d’employés de très courte durée existent et pourraient être appliqués dans le cas présent, comme le demandent les coursiers Deliveroo que j’ai rencontrés la semaine dernière, » commente le député fédéral Ecolo Gilles Vanden Burre. « A moyen et long terme, il faudra par ailleurs repenser globalement l’articulation des différents statuts (salariés, indépendants et indépendants complémentaires) afin de répondre aux défis posés par les nouveaux modèles économiques tels les plateformes numériques ou l’économie collaborative. L’innovation économique ne peut en effet se faire au détriment de la qualité de l’emploi. J’interrogerai en ce sens le Ministre Peeters cette semaine et nous attendons clairement une initiative politique de sa part, » conclut Gilles Vanden Burre.

 

Commentaires

Commentaires

Share This