Alors que les précédentes mesures de dégressivité des allocations de chômage commencent à montrer leurs conséquences négatives en terme de précarisation de la population (selon EU-SILC, le risque de pauvreté des chômeurs a très fortement augmenté en quelques années, passant de 42,9 % en 2014 à 49,1 % en 2017), la presse annonce l’étude par le Ministre de l’Emploi d’une nouvelle dégressivité accélérée des allocations de chômage.

« Décidément, ce Gouvernement aura été celui des horreurs sociales. Après un saut d’index non-compensé pour les allocataires sociaux et des économies linéaires en sécurité sociale, il poursuit son acharnement sur les franges les plus fragiles de la population. En accélérant la dégressivité du chômage, le risque est grand en effet d’aggraver les inégalités sociales et d’impacter très négativement de nombreuses familles confrontées au risque de pauvreté. C’est en contradiction flagrante avec les engagements pris par le Gouvernement en cette matière. Cette dégressivité reportera en outre encore davantage la charge de la solidarité sur les communes», déplore le député écologiste Georges Gilkinet.

C’est dans le cadre de la discussion actuelle au sein du Gouvernement sur un « deal emploi » que s’inscrit cette étude préalable. Pour les écologistes, un tel accord devrait viser prioritairement à une amélioration des conditions de travail, notamment en fin de carrière, à un meilleur partage du temps de travail disponible et à l’investissement dans des secteurs d’avenir, de nature à constituer un moteur puissant de la transition de notre économie. Bien loin de la mesure d’accélération de la dégressivité des allocations de chômage aujourd’hui envisagée.

« De la part d’un Ministre du parti qui est sensé être le plus sensible aux questions sociales dans ce Gouvernement, cette annonce est juste incompréhensible. Ce qui est clair en tout cas, c’est que la prochaine législature devra voir un changement de cap en matière de renforcement du lien social et de la solidarité entre tous les Belges. Ce sera une priorité des écologistes ! », conclut Georges Gilkinet.

Commentaires

Commentaires

Share This