Le Premier Ministre Charles Michel (MR) s’est exprimé aujourd’hui via Facebook à propos de la crise soudanaise. Mais contrairement à ce qu’il affirme, Charles Michel ne met nullement les points sur les ‘i’. Plus inquiétant encore, il ne fait preuve d’aucun leadership en se bornant à recycler la communication de la N-VA

“Un dossier aussi sensible mériterait pourtant beaucoup plus de sérieux,” réagit le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Jean-Marc Nollet. “Depuis près de 10 jours, le Parlement demande en vain des documents et des explications du Premier Ministre. Mais Charles Michel se tait dans toute les langues. Aujourd’hui, il décide de communiquer via les médias sociaux! Bien entendu que son appel à la nuance et à la retenue est justifié… mais le problème sur ce point se situe au sein de son propre gouvernement! En optant pour une communication Facebook, le Premier Ministre montre combien il redoute le débat face à face et cherche uniquement à s’assurer que ses ministres et les présidents de partis auront entendu son message. Ce n’est pas une manière sérieuse de travailler,” poursuit Jean-Marc Nollet.

Pour Ecolo, l’affaire est loin d’être close. “MM. Michel (MR) et Francken (N-VA) doivent toujours une explication au Parlement. On est en droit d’attendre d’un membre du Gouvernement qu’il dise la vérité et rien d’autre que la vérité. Et rappelons au Premier Ministre le véritable enjeu de ce dossier: il s’agit d’une question de respect des droits de l’homme, ni plus ni moins,” conclut Jean-Marc Nollet, qui espère vivement que le Parlement puisse en débattre au plus vite.

 

Commentaires

Commentaires

Share This