Aujourd’hui, cette énième crise, sonne l’échec du Gouvernement mais aussi et surtout l’échec du MR et de Charles Michel », déclarent les Coprésidents d’ECOLO qui poursuivent : « Pendant quatre ans et demi, Charles Michel s’est laissé faire, allant de recadrages en recadrages, aussi inutiles les uns que les autres. Par son manque de fermeté, il a permis à la NVA de mettre en œuvre sa stratégie du chaos. Ce faisant, il a laissé s’abîmer la Belgique toute entière. Tous les piliers de notre pays ont été mis à mal: la démocratie, les libertés, l’état social. Pendant ces quatre ans et demi, le gouvernement MR-NV-A a fait de la division le moteur de son action, et aujourd’hui ça se retourne contre lui. Mais les dégâts sont là : le pays n’est jamais apparu aussi divisé et rétrograde, que ce soit sur le dossier climatique comme sur tous les autres enjeux sociétaux  ».

« Jamais avec la NVA » avait pourtant déclaré Charles Michel en 2013, avant de manger sa parole et de former une majorité avec les Nationalistes flamands et sans majorité du côté francophone. Ces quatre années se termineront comme elles avaient commencé : dans le chaos et l’opportunisme, au détriment de l’intérêt général.

Pour Ecolo, la Belgique doit dès demain matin exprimer de façon claire son soutien au Pacte des Migrations, un cadre multilatéral nécessaire pour construire un début de solution humaine et solidaire au phénomène migratoire qui impacte le monde entier.

« Depuis des semaines, les écologistes appellent à une acceptation sans réserve de ce Pacte. L’enjeu, c’est la recherche de solutions dignes, humaines et efficaces pour les centaines de milliers de personnes, femmes, hommes et enfants contraints à la migration dans le monde », concluent Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet.

Share This