Chaque semaine, jeunes et moins jeunes se mobilisent dans la rue pour leur avenir. Ils demandent aux politiques de prendre leurs responsabilités et dʼapporter des solutions pour contrer le dérèglement climatique. Mais aussi pour que chacun·e puisse terminer décemment ses fins de mois.

Il y a un an de cela, face au rouleau destructeur MR-NVA, nous appelions à nous engager tous ensemble, citoyen·ne·s, universités, entreprises, associations, … pour mettre en œuvre la nécessaire et urgente transition écologique et solidaire de notre société.

Cʼétait il y a un an. Un an déjà, un an seulement…

Et depuis lors, en Belgique mais aussi en Europe, une vague verte grandit. Partout, les citoyen·ne·s nous disent : « Nous voulons de vrais changements, nous ne voulons plus des mesurettes sans effet. Et nous vous faisons confiance, à vous les Verts, pour y arriver. »

Plus que jamais, lʼheure est au vert. Lʼheure est aux changements. Cʼest aujourdʼhui et maintenant que nous pouvons – que nous devons – donner les inflexions nécessaires pour une transition qui soit écologique et solidaire. Lʼune nʼira pas sans lʼautre. Et nous allons plus loin : lʼune renforcera lʼautre !

Loin des conflits politiciens stériles qui renforcent l’inertie et le statu quo, construisons avec la société engagée le monde de demain. Donnons des perspectives à nos jeunes et de la stabilité à nos aînés. Créons une vraie qualité de vie pour chacun·e.

Nous avons notre destin entre nos mains. Face au repli et à la peur, choisissons lʼaudace et lʼespoir, lʼouverture et la solidarité.

Plus que jamais, nous écologistes, soyons au cœur du changement !