Actualités

À la une

Anciens ascenseurs : assurer la sauvegarde du patrimoine et la sécurité

5 mai 2021
Anciens ascenseurs : assurer la sauvegarde du patrimoine et la sécurité

Ce matin, la proposition de résolution d’Ecolo-Groen visant à sécuriser les ascenseurs mis en service avant 1958 et à sauvegarder leur valeur patrimoniale a été votée à l’unanimité en Commission Économie. Aujourd’hui, tous les ascenseurs doivent subir une analyse de risques. Mais celle-ci n’est pas adaptée à ces anciens ascenseurs qui perdent alors leur valeur patrimoniale en raison de rénovations ou de remplacements. Un dommage évitable pour tout amateur de chefs-d’œuvre d’architectes de renom tels que Victor Horta.

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale, la Belgique a été très active dans le domaine de la sidérurgie. De nombreux ascenseurs magnifiques ont ainsi été conçus, en accord avec les bâtiments style art nouveau dans lesquels ils étaient placés. Un grand nombre de ces ascenseurs sont aujourd’hui protégés. Mais, suite à l’arrêté royal du 9 mars 2003 relatif à la sécurité des ascenseurs, nombre d’entre eux ont été profondément rénovés ou remplacés par de nouveaux ascenseurs. Un changement qui détonne dans de nombreux halls d’entrée.

“Afin de garantir la sécurité, les ascenseurs doivent aujourd’hui répondre à certaines exigences techniques, via une méthode standard non-adaptée aux anciens ascenseurs. On compte aujourd’hui 250 anciens ascenseurs, à haute valeur patrimoniale, dont la cage est (partiellement) ouverte et qui risquent d’être détruits lors de mise en conformité ou de perdre leur valeur patrimoniale”, explique Gilles Vanden Burre, primo-signataire du texte et chef de groupe Ecolo-Groen.

Avec cette résolution, Ecolo-Groen souhaite donc faciliter et encourager l’utilisation de la méthode Kinney. Et permettre un report de la date limite de mise en conformité de ces anciens ascenseurs.“La méthode standard utilisée actuellement ne permet pas d’élaborer des solutions alternatives pour les anciens ascenseurs, comme le propose la méthode Kinney. Pour les écologistes, il faut préserver la valeur patrimoniale des ascenseurs tout en assurant leur sécurité”, poursuit Gilles Vanden Burre.

Car cette résolution n’aura aucun impact sur la sécurité des ascenseurs. En effet, au cours des dernières décennies, ces anciens ascenseurs ont prouvé leur caractère durable et sûr.