Actualités

Actualité

Accueil des réfugiés et libertés fondamentales : ECOLO invite les libéraux à se ressaisir

Accueil des réfugiés et libertés fondamentales : ECOLO invite les libéraux à se ressaisir

Cela ne vous aura pas échappé, la majorité fédérale MR-NVA tient son nouveau symbole pour traquer des réfugiés qu’elle considère forcément comme suspects, voire criminels parce que ne disposant pas d’un titre de séjour… Il s’agit du projet de loi autorisant les “visites domiciliaires” autrement dit, des perquisitions au domicile des citoyens qui accueillent des réfugiés. La police pourrait donc prochainement fouiller un domicile privé pour vérifier si les personnes accueillies ne sont pas des illégaux, et ce en outrepassant les droits élémentaires inscrits dans la Constitution afin de protéger la sphère privée contre l’immixtion de l’État.

Depuis sa création, ce Gouvernement a fait de la « chasse à l’étranger » son terrain de prédilection, nourrissant les peurs des gens et cherchant à les diviser. Les écologistes n’ont eu de cesse depuis le début de dénoncer cette politique  et ce discours, en particulier ceux des libéraux. Patrick Dupriez a d’ailleurs récemment pris la plume pour expliquer en quoi la crise actuelle n’était pas une crise des réfugiés mais une crise de l’accueil.

Les silences gênés des élus libéraux au début ont laissé la place à un positionnement de moins en moins ambigu qui aboutit aujourd’hui à ce projet inacceptable d’autorisation de visites domiciliaires. « Les libéraux de 2018 semblent piétiner certaines des valeurs fondamentales des Droits de l’Homme. Il est loin le temps où Louis Michel faisait entendre sa voix pour dénoncer les propos dénigrants et racistes », constatent les Co-présidents d’ECOLO, qui veulent encore croire que certains aux MR n’ont pas oublié leurs fondamentaux humanistes.