Attentats

Victimes des attentats de Bruxelles : Ecolo-Groen propose la création du 2203, un service centralisé global

Photo (c) Reporters

Alors que le Premier Ministre Charles Michel et le Ministre de la Justice Koen Geens rencontrent aujourd’hui les victimes des attentats du 22 mars, Ecolo-Groen avancent plusieurs pistes concrètes pour un accompagnement plus humain et plus efficace.

En savoir plus

URL de partage :

Par Gilles Vanden Burre
Publié le 13 février 2017

+ -
Niveau 3

Les écologistes proposent ainsi la mise en place d’un service centralisé d’aide aux victimes du terrorisme, qui répond à toutes leurs préoccupations, qu’elles soient administratives, psychologiques ou logistiques. « Il existe bien un guichet pour les victimes des attentats de Bruxelles mais il n’est pas toujours connu et il renvoie trop souvent vers un autre service ou un autre niveau de pouvoir, » explique Gilles Vanden Burre, député fédéral Ecolo et membre de la Commission d’enquête sur les attentats. « Les victimes sont dès lors souvent démunies lorsqu’elles cherchent, par exemple, un soutien psychologique ou des informations qui dépendent d’une autre administration. C’est la raison pour laquelle nous proposons la création d’un numéro d’appel lié à un service centralisé, le 2203, en vue de suivre de A à Z chaque dossier de victime ou d’un de ses proches, » poursuit Gilles Vanden Burre.

+ -
Niveau 4

Ecolo-Groen veut également augmenter les plafonds d’avances financières de 30.000 EUR à 100.000 EUR, par victime. En effet, « aujourd’hui, les victimes doivent attendre que les assurances aient négociés entre elles, et avec l’État fédéral, avant d’être dédommagées. C’est trop lent et de nombreuses victimes ne peuvent pas faire face aux factures qui s’accumulent. Augmenter les plafonds d’avances financières octroyées par le fonds d’aide aux victimes est donc une priorité absolue, » ajoute Gilles Vanden Burre.

Enfin, les écologistes insistent pour que les associations de victimes et leurs proches soient impliqués dans les cérémonies de commémorations prévues le 22 mars 2017. « Symboliquement et humainement, cela nous semble essentiel que les personnes touchées par les attentats de Bruxelles soient au coeur de l’organisation des cérémonies de commémorations du 22 mars prochain, ce qui semble ne pas être le cas jusqu’ici, » conclut Gilles Vanden Burre.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Gilles Vanden Burre

Gilles Vanden Burre

député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement