Contraception

La Ministre de la Santé refuse l’accès à la contraception via les centres de planning familial

Photo (CC) Flickr

Ecolo dénonce le refus de la Ministre fédérale de la santé Maggie De Block (Open VLD) de permettre aux centres de planning familial de détenir un stock de réserve et de distribuer la pilule contraceptive ou la pilule du lendemain aux jeunes filles et aux femmes pour qui il est essentiel d’organiser un accompagnement, une aide urgente ou de mise en confiance.

En savoir plus

URL de partage :

Par Muriel Gerkens
Publié le 16 mai 2017

+ -
Niveau 3

La loi fédérale relative aux professions de la santé stipule en effet que seules les pharmacies peuvent stocker et distribuer des médicaments sauf ...9 exceptions. La proposition de loi Ecolo-Groen proposait d’y ajouter cette nouvelle exception.

+ -
Niveau 4

« Notre proposition de loi a été rejetée ce matin, en commission santé, sous prétexte que ces femmes n’ont qu’à aller en pharmacie, que les pilules ne se distribuent pas comme des bonbons et que la Flandre ne connaît pas ce problème, » commente la députée fédérale Ecolo Muriel Gerkens, à l’origine de cette proposition de loi. « Les centres de planning sont pourtant agréés et disposent d’équipes pluridisciplinaires de qualité pour garantir le suivi de ces femmes. Ce rejet est incompréhensible et irresponsable, » poursuit Muriel Gerkens.

Ecolo souligne également que les pilules du lendemain sont accessibles sur internet, sans aucun accompagnement ni information et constate donc avec dépit qu’internet vaut, aux yeux de la Ministre de la Santé, mieux que les centres de planning.

« Comment comprendre ses motivations ? Doit-on y voir une nouvelle fois la main des lobbies pharmaceutiques ? Ou des motivations communautaires de la part de la N-VA notamment qui considère que seulement 1 % des femmes de Flandre sont concernées et qu’il est dès lors inutile de changer la loi ? Force est en tout cas de constater que les partis de la majorité, y compris le MR, se sont ralliés à ce refus, » ajoute Muriel Gerkens.

Par ailleurs, la ministre a livré un échange de courrier entre la Ministre de la Santé fédérale et le Ministre wallon Maxime Prévot (cdH), où ce dernier prend acte du refus de la Ministre fédérale de modifier la loi et se contente dès lors d’imaginer un système complexe de "bons" donnés par les centres de planning échangeables en pharmacie… ce qui, pour les écologistes, ne résout aucun des problèmes soulevés.

Quant au développement d’un outil tel que le "Pass contraception", la Ministre fédérale, si elle y est favorable, considère que seules les régions sont compétentes. Ecolo dépose donc une proposition de décret au Parlement de Wallonie via Hélène Ryckmans, tout en sachant très bien que l’INAMI aura aussi des prestations à prendre en charge...mais les Verts doivent bien constater que la voie fédérale est définitivement trop négative pour avancer !

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Muriel Gerkens

Muriel Gerkens

Députée fédérale
Je vous invite à visiter mon nouveau site internet www.gerkensmuriel.be
En savoir plus
Haut de page

Chargement