Autriche

L’espoir s’habille de vert ! Les Coprésidents d’ECOLO saluent la victoire d’une alternative progressiste à l’élection présidentielle autrichienne

Photo Facebook (C)

L’écologiste Alexander Van der Bellen a remporté ce dimanche 4 décembre 2016 les élections présidentielles autrichiennes, face à un candidat de l’extrême-droite.

En savoir plus

URL de partage :

Par Patrick Dupriez, Zakia Khattabi
Publié le 5 décembre 2016

+ -
Niveau 3

Les Coprésidents d’ECOLO félicitent Alexander Van der Bellen pour sa victoire à l’élection présidentielle autrichienne dans une situation inédite qui confirme un changement en profondeur du paysage politique européen.

Cette victoire est le fruit de 30 ans de travail du parti vert en Autriche. Elle atteste du fait qu’il n’y a pas de fatalité à l’émergence des forces populistes d’extrême droite.

Sans la pugnacité et la combativité de l’écologiste, l’Autriche aurait été le premier pays européen dirigé par un extrémiste de droite depuis la seconde guerre mondiale.

Au contraire, aujourd’hui, nous comptons sur Alexander Van der Bellen pour construire un projet d’avenir, positif, ouvert et inclusif autour duquel se réunira le peuple autrichien et qui pourra régénérer une dynamique européenne qui en a bien besoin.

+ -
Niveau 4

Si l’espoir et l’ouverture vers l’avenir l’emportent ce dimanche sur la fermeture et les discours de peur et de haine, les Coprésidents d’ECOLO n’en sont pas moins inquiets de constater partout en Europe le souffle grandissant des extrêmes.

Comme dans les années trente, certains s’accrochent à des identités comme à une bouée de sauvetage, tentent de rassembler contre un bouc-émissaire et invoquent le retour à une société passée plutôt que la recherche des moyens politiques d’assumer positivement notre destin commun.

Si la désespérance sociale et l’absence de perspective positive pour l’avenir poussent une large partie de la population vers les sirènes de l’extrême droite, c’est d’abord de la responsabilité des politiques libérales et sociales-démocrates. Elles ont construit l’Europe et la mondialisation que nous connaissons, dont il apparaît de plus en plus qu’elle ne profite qu’à quelques-uns.

Mais ils nous appartient à tous de montrer qu’il n’y a pas de fatalité populiste, qu’il existe une alternative porteuse d’espoir et de mieux être partagé.

Face au repli identitaire, à la recherche de boucs émissaires et à la nostalgie du passé, il y a un projet d’espoir, de solidarité planétaire et de participation citoyenne à un avenir meilleur. Il est porté par les écologistes.

La victoire de Van der Bellen donne de l’espoir à l’ensemble de l’Union européenne en montrant qu’il existe une alternative au populisme de droite qui cherche à détruire la construction européenne. A nous de rendre désirable une Europe juste et démocratique dont les citoyens de nos pays soient fiers.

Bravo et merci aux Autrichiens d’avoir fait le choix de l’espoir.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Patrick Dupriez

Patrick Dupriez

Co-président d'ECOLO
Ingénieur agronome de formation, j’ai très jeune rejoint les rangs d’Ecolo.
En juin 2009, j’ai été élu député régional. Je me suis d’emblée passionné pour les questions liées à l’agriculture, la nature, les travaux publics, l’enfance, la santé et les relations internationales. En mars 2012 j’ai été désigné à la présidence du Parlement Wallon. Depuis mars 2015 je suis co-président d’Ecolo avec Zakia Khattabi.
En savoir plus
Zakia Khattabi

Zakia Khattabi

Co-présidente d'ECOLO
Militante féministe et consultante diversité, je me passionne pour les questions de gouvernance et plus précisément sur l’évaluation des politiques publiques. J’ai toujours eu des engagements politiques. C’est ainsi que progressivement, et parce que je crois en l’écologie politique comme projet de société global et progressiste, j’ai naturellement rejoint les rangs d’Ecolo.
En savoir plus
Haut de page

Chargement