Gouvernement Michel

Ecolo-Groen lance 10 défis au gouvernement Michel

C’est devant le 16 rue de la Loi que les députés Ecolo-Groen ont lancé 10 défis au gouvernement fédéral de Charles Michel (MR) ce matin. Le message des Verts est clair : « Notre pays mérite mieux que les querelles et l’immobilisme de ces derniers mois. Nous voulons un Premier Ministre qui dirige, un Gouvernement qui gouverne. Il est encore possible de réaliser des avancées dans de nombreux dossiers, », affirment les écologistes.

En savoir plus

URL de partage :

Par Jean-Marc Nollet, Benoit Hellings, Muriel Gerkens, Georges Gilkinet, Gilles Vanden Burre, Marcel Cheron
Publié le 20 avril 2017

+ -
Niveau 3

« Ce Gouvernement allait tout changer. Mais ces derniers temps, rien ne bouge. Nous pensons par exemple au contrôle budgétaire et au soi-disant plan d’investissement. Nous en avons également assez des querelles au sein de la majorité même si une trêve semble aujourd’hui signée. Nous ne voulons pas rester les bras croisés pendant que ce Gouvernement perd un temps précieux. Nous lançons aujourd’hui au gouvernement 10 défis concrets qui pourront alimenter les trois conseils des ministres extraordinaires annoncés. Moyennant un peu de bonne volonté, bien des choses sont encore réalisables. » commentent les chefs de groupe Jean-Marc Nollet et Kristof Calvo qui remarquent déjà que ces conseils des ministres annoncés ne réservent à nouveau aucune place pour les défis climatiques et énergétiques, les grands absents des politiques de ce gouvernement fédéral.

+ -
Niveau 4


(C) ImageDesk

Donnez-nous votre avis sur Facebook
Donnez-nous votre avis sur Twitter

Les 10 défis sont de nature variée, mais ils ont un point en commun : il s’agit de propositions largement soutenues, y compris au sein du Parlement :

Défi n°1 : œuvrer à une plus juste répartition des moyens via une contribution des plus grosses fortunes et une diminution des charges sur le travail d’une part et, d’autre part, une augmentation des allocations sociales les plus basses.

Défi n°2 : soutenir nos PME grâce à une réforme de l’impôt des sociétés. Mieux protéger les indépendants avec notamment l’introduction d’un congé de paternité.

Défi n°3 : arrêter de subventionner les embouteillages en transférant les budgets consacrés aux voitures de société vers un “budget mobilité” accessible à tous les travailleurs. Faire de la SNCB une alternative de qualité.

Défi n°4 : prendre enfin la décision de sortir définitivement de l’énergie nucléaire et assurer le développement des énergies renouvelables dans un pacte énergétique largement soutenu.

Défi n°5 : s’attaquer au burn-out en faisant du “travail faisable” une véritable priorité. Avec le plan tandem d’Ecolo-Groen, il est possible de partager le travail entre jeunes et moins jeunes.

Défi n°6 : rendre la politique plus crédible grâce notamment au décumul des mandats et à une transparence de l’ensemble des fonctions et rémunérations. Impliquer les jeunes en politique en rendant le droit de vote possible dès 16 ans.

Défi n°7 : faire preuve d’une véritable ambition environnementale et améliorer ainsi la santé de tous. Appliquer les recommandations de la commission Dieselgate et interdire le glyphosate dans nos jardins.

Défi n°8 : renforcer le “construire-ensemble” et souligner ce qui nous relie. Mettre immédiatement en place des tests de situation contre les discriminations, favoriser l’inclusion des personnes handicapées et garantir l’accès aux soins de santé pour tous.

Défi n°9 : renforcer la sécurité dans notre pays en favorisant une meilleure collaboration entre les services. Faire de la lutte contre le commerce illégal des armes et le financement du terrorisme une véritable priorité.

Défi n°10 : réaliser un véritable plan d’investissement prioritairement dirigé vers une meilleure mobilité, les énergies renouvelables et l’économie digitale. Mobiliser l’épargne disponible et faire du plus grand nombre de concitoyens les actionnaires de cet ambitieux projet d’avenir. Garder le contrôle de Belfius pour stimuler l’économie réelle et locale.

#auboulot !

« Nous ne pouvons nous satisfaire d’un gouvernement en affaires courantes jusqu’aux prochaines élections. Nos concitoyens ont droit à un Gouvernement qui offre des solutions et des perspectives. Lorsqu’un Gouvernement cesse de gouverner, il perd sa raison d’être. » déclare Jean-Marc Nollet, Chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre.

Aujourd’hui, Ecolo-Groen invite tout le monde à formuler, via les réseaux sociaux un défi supplémentaire à destination du Gouvernement Michel. Via #auboulot et #aandeslag, chacun(e) peut ainsi faire savoir ce qui selon lui/elle doit encore être réalisé avant les prochaines élections.

A l’occasion des questions d’actualité à la Chambre, Ecolo-Groen invitera le Premier Ministre à relever ces 10 défis. « Nous continuerons d’insister. Notre pays mérite mieux. La Belgique a de nombreux atouts pour figurer en haut des classements. Nous sommes déterminés à contribuer à un nouvel élan et à de nouvelles perspectives, même depuis l’opposition. » conclut Jean-Marc Nollet.

> LA déception d’Ecolo-Groen : le plan national d’investissement

L’exemple par excellence de l’immobilisme total de ce Gouvernement fédéral est le plan national d’investissement. Ecolo-Groen s’est montré enthousiaste et constructif lors de l’annonce de son arrivée, en octobre 2016. 6 mois plus tard, peu voire aucune des intentions n’y sont concrétisées. Les 30 milliards d’investissement annoncés ne sont que du recyclage d’anciennes mesures, sans aucune vision globale.

Entre-temps, Ecolo-Groen a pris les devants avec Be.Invest, par lequel le groupe a rassemblé entrepreneurs, syndicats, académiciens et experts autour de la réalisation d’un plan national d’investissement. C’est ce dont la Belgique a besoin maintenant : des hommes/femmes politiques qui collaborent à un projet d’avenir.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Jean-Marc Nollet

Jean-Marc Nollet

Député fédéral
Nous sommes arrivés au carrefour de toutes les crises : financière, énergétique, sociale et environnementale. Notre réponse : relancer l’emploi en redéployant notre économie vers le développement durable.
En savoir plus
Benoit Hellings

Benoit Hellings

Député fédéral
Benoit Hellings est né à Oupeye le 7 juillet 1978.
36 ans | Deputé fédéral élu dans la circonscription de Bruxelles | Cycliste quotidien | Ancien Président du Port de Bruxelles | Ancien Sénateur | Ecologeek
En savoir plus
Muriel Gerkens

Muriel Gerkens

Députée fédérale
Je vous invite à visiter mon nouveau site internet www.gerkensmuriel.be
En savoir plus
Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
Gilles Vanden Burre

Gilles Vanden Burre

député fédéral
En savoir plus
Marcel Cheron

Marcel Cheron

Député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement