Mobilité

Augmentation de la vitesse à 130km/h sur les autoroutes ? Le Ministre Bellot va droit dans le mur

Photo (CC) Flickr

Ecolo a pris connaissance des recommandations de l’IBSR relatives aux effets, sur la mobilité, la sécurité routière et l’environnement, d’une adaptation des vitesses autorisées. « Nous accueillons très positivement ces recommandations qui permettraient de réduire une série de conséquences nuisibles du trafic routier : congestion, accidents, pollution », déclare Patrick Dupriez, Coprésident d’ECOLO.

En savoir plus

URL de partage :

Par Patrick Dupriez, Zakia Khattabi
Publié le 18 mai 2017

+ -
Niveau 3

Nous espérons que les Gouvernements s’en empareront afin d’améliorer la qualité de vie des Belges, mais nous inquiétons d’ores et déjà des conclusions qu’en tire le Ministre Bellot : « L’IBSR pointe des enjeux de fluidification du trafic, de réduction de la pollution atmosphérique et de sécurisation des axes routiers. M. Bellot y répond par… une augmentation de la vitesse à 130km/h sur les autoroutes. Ce faisant, M. Bellot roule droit, et à pleine vitesse, dans le mur ! », s’exclame Patrick Dupriez.

+ -
Niveau 4

La vitesse moyenne en heure de pointe est de 40km/h en Belgique. Sans nouvelle mesure, le Bureau du Plan prévoit qu’elle descendra à 30km/h. L’IBSR recommande de favoriser une vitesse et un flux de véhicules homogène afin d’améliorer la mobilité sur les routes, de limiter la consommation de carburant et donc l’impact sur l’environnement. Globalement, l’Institut estime que cela passe par la modération de cette vitesse, en particulier aux heures de pointe et dans les zones congestionnées et/ou accidentogènes.

Cette mesure produirait de nombreux effets positifs par rapport à la situation actuelle : diminution des temps de parcours jusqu’à 25% grâce à la hausse de la vitesse moyenne des véhicules, baisse du nombre d’accidents de 3% et de tués de 6%, réduction des émissions de particules fines de 7%…

Il est dès lors tout-à-fait étonnant – voire inconscient - que le Ministre Bellot utilise ce rapport de l’IBSR pour suggérer une augmentation de la vitesse. Cette augmentation serait inutile et risquée pour 3 raisons :
Les conducteurs belges s’adaptent à la marge de tolérance des contrôles et on risque dès lors de se retrouver avec des vitesses moyennes frôlant les 140 km/h.

On constate un accroissement de 10 à 15 % des polluants (CO2 et particules fines) lors du passage de 120 km/h à 130 km/h.

Les études montrent aussi que vitesse accrue n’est pas nécessairement synonyme de gain de temps. Dans certains cas, c’est même l’inverse qui se passe : plus les voitures vont vite, plus le trafic est sujet à une circulation en accordéon, à des insertions plus difficiles dans le trafic et à des ralentissements du débit.

Pour Ecolo, le rapport de l’IBSR est un travail sérieux, qui fait des propositions ambitieuses pour la mobilité belge. Il n’y a donc aucun élément objectif pour considérer le relèvement de la limitation de vitesse à 130 autrement que comme anecdotique au regard des enjeux.

Respecter l’accord de Paris sur le climat, limiter la pollution atmosphérique et améliorer la vitesse du trafic… de la SNCB devraient être des priorités pour ce gouvernement dans son ensemble : « Le gouvernement fédéral a pris l’habitude de parler de climat, d’environnement et de santé puis d’agir, en toute incohérence, à revers de ses déclarations. Le style de Madame Marghem déteindrait-il sur Monsieur Bellot ? » , conclut en s’interrogeant Patrick Dupriez.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Patrick Dupriez

Patrick Dupriez

Co-président d'ECOLO
Ingénieur agronome de formation, j’ai très jeune rejoint les rangs d’Ecolo.
En juin 2009, j’ai été élu député régional. Je me suis d’emblée passionné pour les questions liées à l’agriculture, la nature, les travaux publics, l’enfance, la santé et les relations internationales. En mars 2012 j’ai été désigné à la présidence du Parlement Wallon. Depuis mars 2015 je suis co-président d’Ecolo avec Zakia Khattabi.
En savoir plus
Zakia Khattabi

Zakia Khattabi

Co-présidente d'ECOLO
En savoir plus
Haut de page

Chargement